Message d'erreur

  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans polesante_menu_link() (ligne 546 dans /home/drupal7/www/sites/all/themes/polesante/template.php).
  • Strict warning : Only variables should be passed by reference dans polesante_menu_link() (ligne 546 dans /home/drupal7/www/sites/all/themes/polesante/template.php).

Ma journée en pharmacie

9h00 j'ouvre la pharmacie.

Je balance mes caisses dans l'automate et me prépare un café avant d'aller voir toutes les prescriptions arrivées dans ma boite mail.
 
Madame Gérard arrive pour que l'on prenne sa tension. 17/9, 18/9, 17/9, hier c'était 13/8, ça monte ça descend, je vais l'envoyer chez le cardio.
 
Arthur et sa maman arrivent, Arthur a très mal à la gorge. Je l'interroge et décide de lui faire un streptatest. Il est négatif. Je délivre à la maman du paracétamol, de l'alpha-amylase et un collutoire et il va se reposer chez sa mamie aujourd'hui.
 
La préparatrice a préparé toutes les ordonnances reçues par mail, on vérifie ensemble que tout est bon, on appelle les patients pour lesquels il faut passer une commande spécifique afin qu'ils ne viennent pas pour rien dès ce matin.
 
Une des prescriptions pose problème: monsieur Petit, avec une arythmie pénible à traiter (la Flécaïne semble fonctionner!,) et inconsolable depuis le décès de sa femme, a été mis sous escitalopram 15mg. Même avec une posologie d'installation progressive on risque de rompre le rythme régulier qu'on a enfin réussi à obtenir. Zut. J'appelle le médecin: il ne se souvenait plus que l'escitalopram était torsadogène. Il remplace par de la sertraline.
 
Madame Bernard vient avec sa prescription de la mater, elle a été mise sous inhibiteur calcique à cause de ses trop fortes contractions. La pauvre souffre de reflux épouvantables, on revoit ensemble toutes les petites astuces pour la soulager.
 
Madame Mathieu appelle: elle ne peut pas venir chercher son ordonnance reçue par mail. Pas grave, je prends ma voiture, j'y vais, ce sera fait.
 
En revenant, monsieur Hubert est là avec son chien. Il revient de la pêche et vient de découvrir une tique qui a réussi à tomber dans ses bottes. Je lui retire.
 
L'heure du déjeuner approche, je lance une télétransmission de mes dossiers et on se fait une pause déjeuner tous ensemble car on a une formation sur la compression médicale.
 
Dès l'ouverture à 14h30, madame Ancienne vient nous questionner sur le paracétamol: Michel Cymès a dit que c'était dangereux. Alors comme elle est "cardiaque" elle est inquiète!

Madame Ancienne a une insuffisance cardiaque importante. Mais le paracétamol qu'elle prend une fois par semaine quand elle a voulu faire un brin de ménage toute seule ne lui fera pas de mal, je la rassure. Elle en profite pour renouveler son ordonnance.
 
Arrive un patient qu'on ne connait pas, il s'est brûlé en renversant son thé à la menthe sur sa main. La brûlure est importante mais pas de quoi mettre sous antibiotiques pour autant. Je lui fais un pansement avec un tulle de CMC, il reviendra tous les jours pour que je lui refasse le pansement et surveille l'évolution. Les infirmières sont débordées depuis que 65% des interventions chirurgicales se font en ambulatoire et qu'elles doivent assurer les retours à domicile, donc elles sont ravies que je gère les "petits soins".
 
Les Martin partent dans une semaine pour vivre définitivement au Canada mais le vaccin du petit dernier est toujours en rupture et ils ne partiront pas si l'enfant n'est pas vacciné. J'appelle le labo, menace de venir le fabriquer moi-même avec des avocats, ils consentent à m'en envoyer un en dépannage.
 
20h00, je ferme. J'aime bien mes journées de travail. Il n'y en a pas deux pareilles.
 
Ma marge commerciale est tombée à 5% et le prix des médicaments est en chute perpétuelle. Pourtant je gagne 5500€ par mois et je fais des primes à tout mon personnel dès que les chiffres sont bons ou que je veux les remercier de leur implication.
 
Aujourd'hui, j'ai gagné 10€ pour la prise de tension de madame Gérard (j'en toucherai 5€ si je coordonne avec le cardio), 10€ pour le streptatest et j'ai facturé les médicaments et le conseil à la mutuelle (18€ en tout, c'est toujours moins qu'une consultation avec médicaments), chaque prescription m'a rapporté 5€ (tarif de base), celle de monsieur Petit avec mon intervention pharmaceutique 15€, celle de madame Bernard 15€ (5€ de base + 10€ pour la responsabilité liée à la grossesse), 8€ pour la consultation "reflux" (la mutuelle prendra en charge) et celle de madame Ancienne 20€ (5€ de base, 5€ liée à l'ALD et 10€ liée à son âge -au-dessus de 75 ans-). Le retrait de la tique m'a rapporté 10€ (oui je sais tout est à 10€...). La livraison est rémunérée 15€ et j'ai pris un café et un boudoir avec madame Mathieu.
 
Pour la télétransmission des dossiers, les médecins nous ont bien aidés: ils ont réussi en 2017 à négocier un honoraire pour la télétransmission avec avance de frais de chaque facture (0.5€) et nos syndicats ont pu facilement négocier qu'on le touche aussi.
 
La prise en charge de la brûlure sur quelques jours représente un forfait de 15€.
 
Enfin, la recherche du vaccin "manquant fabricant" et son obtention me sont aussi rémunérées: 5€. C'est pas terrible mais avant on n'avait rien...
 
Je suis une pharmacienne heureuse et aimée. Les médias ne m'attaquent plus car même si l'on touche réellement cette fois 7500€ par mois en moyenne, tous reconnaissent notre compétence et le fait que l'on est indispensable.
 
D. Chadoutaud

(Sources : Celtipharm.com)